Il y a eu des faux départs dans la réalisation de cet album. Au début, mon éditeur m'incita à lire un petit livre: "l'or de Cajamalca", écrit par un auteur allemand disparu en 1934, Jakob Wassermann. Wassermann reprend le récit d'un moine espagnol qui fut témoin de la conquête du Pérou. Il assista à la rencontre entre Atahualpa et Pizarro. Ce texte court mais intense donne beaucoup d'informations sur le mode de vie des Incas et la perception qu'en avait les Espagnols. Les Incas apparaîssent ingénieux et attachants. Le moine comprend qu'un drame se joue sous ses yeux. Pas facile d'adapter ce récit en album pour des enfants de 7 à 12 ans. Il fallu "élaguer" tout en gardant la structure de l'histoire et expliquer le drame des Incas à travers les yeux de Manco, personnage de fiction. J'ai préféré montrer la violence de cet afrontement en la suggérant ou en m'attardant sur l'expression des visages. Le découpage de mon histoire fut laborieux; parfois je le mettais de côté avant de m'y reprendre qqs mois plus tard. Finalement, "la mayonnaise a pris", mais ce fut long. Entre 2 découpages ratés, je réalisais d'ailleurs mon album "Octavius et le gladiateur". Pour "Manco l'Inca", je me suis bien sûr plongé dans une documentation abondante. Cette civilisation m'apparaîssait complexe mais finalement avant-gardiste et passionnante. Chemin faisant, j'ai voulu faire de mon mieux pour donner de la force à mes illustrations.

Ci-dessous, les 3 étapes de la création d'une des pages: Esquisse rapide pour le découpage, crayonné détaillé à taille réèlle et image finale mise en couleurs à la gouache.

10+11p

Manco 10